mercredi 28 mars 2007

Crème de betteraves et patates douces

Dans la série des mets faciles à mâcher (!!), j'ai servi pour un dîner improvisé, dimanche dernier, une crème de betteraves... Vu la couleur rose pétard de la mixture, il n'était pas difficile de surprendre des hôtes tout ce qu'il y a de plus « classique », bref, pas franchement au parfum des tendances culinaires (ceci n'est pas une critique, entendons-nous bien !)

Je voulais faire ressortir le côté un peu aigre-doux de la betterave. La patate douce, en réalité, passe assez inaperçue, sauf qu'elle permet de donner du velouté à la consistance. A mon avis on peut la remplacer par une pomme de terre, voire ne rien mettre si on ne craint pas un résultat plus liquide (rendez l'usage de la paille obligatoire, sinon gare aux taches roses !!!)
J'ai beaucoup aimé et il semble que mes invités aussi, vu la vitesse à laquelle ils ont descendu leurs verres, après s'être extasiés sur la couleur et interrogés sur le contenu. Ben oui, ils ne passent pas leur vie sur les blogs culinaires ou le nez dans les revues de cuisine, EUX. Heureusement pour moi, ils ignorent encore que la betterave est devenue d'une banalité affligeante ces temps-ci, surtout mixée et servie dans un verre... Et puis ils ne savent pas, non plus, qu'il y a du ketchup dans la recette...
Avec le reste de crème (j'en avais gardé de côté, ayant toujours une petite idée derrière la tête...) j'ai improvisé un granité, en remixant le tout avec des glaçons. La température s'y prête ici... C'était pas mal du tout ! Je crois que j'en referai...

Crème de betteraves et patates douces



Pour 4 personnes :
- 500g de betteraves cuites
- 1 grosse patate douce à chair blanche (à défaut, une grosse pomme de terre)
- un peu de bouillon de volaille froid
- 2 yaourts brassés (250g)
- 1 gousse d'ail
- 2 c. à soupe rases de ketchup
- 1 c. à café de sucre
- 2 c. à soupe de vinaigre de riz (ou de vinaigre de cidre)
- sel, poivre
- ciboulette et persil ciselés

1. Faire cuire la patate douce épluchée à l'eau jusqu'à ce qu'elle soit tendre. A la fin de la cuisson, rajouter la gousse d'ail épluchée pour lui ôter un peu de sa force. Egoutter, laisser bien refroidir.

2. Mixer longuement tous les ingrédients. Ajouter du bouillon en fonction de la consistance désirée. Filtrer dans un tamis s'il reste des morceaux. Servir immédiatement.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire