lundi 2 avril 2007

Marmelade de pamplemousses (pomélos)



Dans la série consacrée aux marmelades d'agrumes, entamée sur ce blog il y a quelques semaines déjà, voici la marmelade de pamplemousse ! 

En janvier dernier, ma voisine m'en a donné plus de 4 kg tout droit issus de son jardin, juteux et parfumés à souhait. Le résultat était au-delà de mes espérances : un véritable délice ! Depuis je m'en gave tous les matins au petit déj', impossible de m'en lasser. 

J'ai longtemps hésité avant de me lancer dans une préparation pur pamplemousse, craignant l'amertume de ce fruit. J'ai cherché en vain une recette dans mes livres de cuisine et ce que j'ai trouvé sur internet ne semblait pas vraiment correspondre à mes attentes... Finalement j'ai repris et adapté une recette de marmelade d'oranges amères trouvée sur le site Marmiton

Le goût de cette marmelade rappelle d'ailleurs énormément celle d’oranges amères... L'amertume du pamplemousse est contrebalancée par la douceur du sirop obtenu. Avis aux amateurs : on trouve du pomelo toute l’année alors que la saison de l’orange amère de Séville est brève… 

Marmelade de pomélos jaunes


Pour 4 pots environ : 
- 500 g de pomelos à chair jaune (variété sweety, très douce et sans amertume, si possible) (on peut faire la même recette avec des pomélos roses bien sûr ; ou mélanger plusieurs variétés) 
- le jus d'1 citron 
- 1,1 kg de sucre blanc 
- 1 l d’eau de source 

1. Laver les pamplemousses en les brossant, les sécher, ôter le pédoncule. Leséplucher après les avoir entaillés en quartiers, réserver les écorces. 

2. Couper chaque quartier de chair en deux ou trois selon leur taille. Récupérer les pépins et les mettre dans un nouet (il en faut une douzaine pour favoriser la prise en gelée : si vous n’en avez pas assez essayez d’en récupérer sur d’autres agrumes).


3. Couper les écorces en lanières de 2 à 3 mm de large. Faire macérer la pulpe, les écorces, le nouet dans l’eau de source pendant 12 à 24 heures, à température ambiante. 

4. Au bout de ce temps, mettre le tout dans une marmite à fond épais, faire frémir à feu très doux pendant 2 heures en couvrant aux 3/4, de façon à ne pas faire trop réduire le jus. Ne pas écumer. 

5. Retirer la marmite du feu, ajouter le sucre et le jus de citron, remuer délicatement jusqu’à dissolution complète. Remettre la marmite sur feu vif, compter environ 15 minutes de cuisson après reprise de l’ébullition. Les écorces vont devenir transparentes et tendres, le sirop va réduire un peu. La température de cuisson ne doit pas dépasser 105°C à 106°C. 

Vérifier la nappe en faisant le test de l’assiette froide, sinon prolonger la cuisson de quelques minutes. Mettre en pots, fermer les couvercles et retourner les pots. Attendre dix jours avant de déguster (au minimum...) 


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire