lundi 11 août 2008

Cheesecake feuilleté aux griottes et à la fleur d'oranger. D'une indicible gourmandise.



La perspective de devoir tenir le crachoir pendant 150 heures devant des élèves de licence et de master, à partir du 1er septembre prochain, est en train de faire monter, lentement mais sûrement, une angoisse qui ne m'avait pas saisie depuis longtemps. 

Comment se transformer du jour au lendemain, ou presque, en prof ? J'ai passé les dix premières années de ma vie professionnelle dans un bureau, en réunions, en banque de salle de lecture. Maintenant, je vais devoir faire mon "show" devant un amphi d'étudiants. J'ai peur, peur de la nouveauté, peur de l'inconnu, peut de ne pas être à la hauteur. 

En guise de vacances, voilà des jours et des jours que je m'oblige à préparer quelques cours, histoire de prendre un peu d'avance sur le premier semestre universitaire. Il serait plus juste de dire : histoire de ne pas être complètement à la bourre pendant les 4 ou 5 premières semaines de cours. 

Tout ça me coupe un peu le sifflet. Je vous propose donc de me suivre tout de suite en cuisine pour ce cheesecake hors normes, réalisé un jour de grande angoisse. 

J'avais envie d'une version de cheesecake vaguement inspirée des pâtisseries orientales. D'un cheesecake qui se prendrait pour un baklava. Le croustillant de la feuille de filo, et le crémeux du fromage, la douceur d'un sirop imbibant le tout Des griottes pour la fraîcheur et l'acidulé, un léger parfum de fleur d'oranger pour le côté oriental. C'était tout à fait délicieux. Paradisiaque. Réconfortant. 

 Crunchy cherry cheesecake


 
Pour 6/8 personnes :
- 1 douzaine de feuilles de pâte filo
- 250 g de ricotta
- 100 g de Philadelphia ou d'un fromage frais équivalent (Saint-Môret...)
- 200 g de sucre blanc
- 20 cl d'eau
- 3 cuillères à soupe d'eau de fleur d'oranger
- 300 g de griottes (surgelées et préalablement décongelées sur du papier absorbant)
- quelques gouttes d'extrait d'amande amère
- 80g de beurre

1. Préparer le sirop avec 20 cl d'eau, 1 cuillère à soupe d'eau de fleur d'oranger et 200 g de sucre. Faire cuire jusqu'à obtenir une consistance sirupeuse, mais pas trop épaisse quand même. Laisser refroidir (ce sirop peut très bien être préparé la veille). 

2. Préchauffer le four à 180°C (thermostat 6). Mélanger les fromages au fouet électrique pour les lisser. Ajouter 2 cuillères à soupe d'eau de fleur d'oranger, 2 ou 3 gouttes d'amande amère (pas plus, le parfum est très prononcé). Incorporer enfin les griottes bien égouttées. Il est normal de ne pas mettre de sucre à ce stade, c'est le sirop qui viendra sucrer le feuilleté après cuisson. 

3. Faire fondre le beurre. En badigeonner le fond et les bords d'un plat à gratin rectangulaire ou carré. 

4. Disposer les feuilles de filo en pile sur le plan de travail. Badigeonner le dessus de la première de beurre, plier en deux, beurrer à nouveau, disposer dans le fond du plat en faisant si possible dépasser les bords. Recommencer avec une deuxième feuille. Faire de même avec 4 autres feuilles, mais cette fois, les découper de façon à ce qu'elles soient à la dimension exacte du plat. 

5. Etaler la crème au fromage et aux griottes sur le fond de pâte filo. Couvrir avec les feuilles restantes en procédant comme dans l'étape 4. Rabattre les feuilles du dessous qui dépassent de façon à "fermer" les côtés du feuilleté. Beurrer à nouveau les côtés et le dessus du feuilletage. Enfourner pour 40 à 50 minutes en veillant à ne pas laisser brûler les feuilles du dessus (elles doivent être juste dorées). 

6. A la sortie du four, verser le sirop refroidi en filet de manière à imprégner uniformément le cheesecake. Laisser refroidir à température ambiante puis réserver au frais avant de déguster. 

Contrairement aux cheesecakes habituels, celui-ci se consomme le plus tôt possible, au-delà de deux jours, le feuilletage à tendance à ramollir un peu.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire