samedi 1 octobre 2011

Tomates du jardin, confites

Avoir un potager est, certains jours, encombrant. Au mois d'août et pendant une grande partie du mois de septembre, nous avons eu du mal à absorber les récoltes de tomates. Ah, les malheureux ;-))) 
Cette année, nous avons planté des variétés aussi belles que bonnes : green zebra, roses de Berne, ananas, noires de Crimée, pêches jaunes et prunes noires. Mais six pieds de tomates, c'était un peu trop pour deux personnes (impossible de convertir mini K. à la tomate pour le moment). 
Nous avons donc été abonnés à la salade de tomates, à la soupe de tomates (crues, cuites, mi-cuites), aux tartes à la tomate, aux pâtes à la sauce tomate, aux pizzas, aux fougasses garnies de tomates. J'ai tenté les confitures et les chutneys. Super pour les tomates vertes mais blocage total avec la tomate mûre. Quoi qu'on y mette (vanille, gingembre, tonka...) rien à faire, ça ne passe pas.

En fin de compte, je suis revenue aux choses les plus conventionnelles : bocaux de sauce, jus congelés, tomates au naturel. J'ai songé un instant à me lancer dans le ketchup. J'ai fini par faire des tomates confites. Une valeur sûre et consensuelle. 



Tomates confites


Ces tomates confites, je n'y mets rien, sauf un peu d'ail en chemise. Je prends des tomates de petite taille (les prunes noires en l'occurrence), bien mûres. Je les coupe en deux, je les pose côté chair sur une plaque à four garnie de papier siliconé (papier cuisson) et je pique le côté peau à l'aide d'un cure-dents (pas besoin de faire beaucoup de trous, deux suffisent). Deux gousses d'ail en chemise pour le parfum. Mais ni sel (cela dessèche la chair des tomates en faisant sortir l'eau), ni sucre (ça finit toujours par caraméliser et par donner un goût de brûlé), ni herbes (la cuisson les dénature ou les crame).

Je mets au four à 70°C pendant 2h, 2h30 environ. Cela dépend bien entendu de la taille des tomates. Une fois refroidies, je les sale légèrement, je les tasse dans un bocal et je couvre d'huile d'olive de qualité. Vous pouvez, ou pas, ajouter les gousses d'ail pour parfumer l'huile. Eventuellement, vous pouvez ajouter du basilic, du thym, de la sarriette, du romarin ou tout ce qui vous fera plaisir comme herbe aromatique.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire