mercredi 1 août 2012

Hot milk sponge cake. Un gâteau au lait chaud, fourré à la framboise.


Déjà le mois d'août, hélas. Un été pourri comme jamais. Pas seulement à cause de la météo, mais n'ayez crainte, je ne vais pas vous raconter tous les petits malheurs de ma petite vie. Allez, quelques nouvelles du jardin : tout mon univers se limite à cela désormais... 
Actualité n°1. Les tomates. 
On en a beaucoup trop planté pour deux personnes, c'est de la folie. Il faut sans arrêt les contenir tellement ça pousse vite, tellement ça drageonne, tellement ça fleurit. Et maintenant, voilà que ça mûrit en masse. Fallait s'y attendre... Que vais-je faire de toutes ces tomates ? Mini K. les a en horreur. Mes voisins en ont eux aussi ; ceux qui ne sont pas esclaves d'un jardin sont partis à l'autre bout du monde, en vacances... Ces prochaines semaines, je ne vais plus savoir quoi faire des tomates. Vous me voyez en mamma italienne en train de stériliser des litres et des litres de sauce tomate ? Moi pas... 
Actualité n°2. Les reines-claudes
Elles ont été plus abondantes, mais malgré tout, y a ce qu'il faut... et tout ça vat nous tomber sur la tête d'ici 4-5 jours. Suivies par les prunes d'ente (moins nombreuses heureusement). Donc, on va faire des confitures, même s'il y a mieux que la prune en confiture... Enfin si vous avez des idées alternatives, je suis pruneuse... 
Actualité n°3. Les cultures abortives. 
Entre deux séances prolongées de pousser de balançoire, je me lamente sur les courgettes, absolument minables (jamais eu de bol avec les courgettes sur cette terre poitevine), les poivrades tout aussi minuscules, durs et pleins de foin, les salades qui ne poussent guère et les framboises toujours aussi misérables. Grâce à une connaissance, toutefois, j'ai récupéré 5 kg de framboises vite transformés en coulis et en gelées, qui font les délices de mini K., grande adepte de la tartine beurrée-confiturée
Actualité n°4. Découverte du "hot milk sponge cake" de Tish Boyle. 
Ce gâteau est une merveille. La recette est presque incroyable. Le résultat fabuleux. Les superlatifs ne sont pas mon genre, mais j'ai été totalement conquise par cette recette publiée dans The cake book
La liste des ingrédients n'a pourtant rien d'extraordinaire : beurre, oeufs, sucre, lait, farine, levure. Le "tour de magie" consiste à verser le lait et le beurre bouillants sur le mélange de sucre et d'oeufs. Pareille idée ne me serait jamais passée par la tête. Dans la recette d'origine, il y a un peu moins de farine et plus de sucre. Le résultat est un peu plus humide.
La version que je vous propose permet d'obtenir un biscuit d'une très belle épaisseur, aéré, tendre et peu gras. La texture est souple mais d'une excellente tenue, ce qui le rend apte à être coupé et garni de ce que vous voudrez. J'aime bien le fourrer d'une généreuse couche de gelée de framboises. Mais il ne perd rien de sa délicatesse si on le sert nature, simplement recouvert d'un petit glaçage et/ou accompagné d'un coulis de fruits ou d'une crème anglaise. 
Il se conserve 3 jours à température ambiante sans se tasser ni se dessécher, et même au-delà, si vous prenez soin de l'emballer dans du film alimentaire. 

Hot milk sponge cake 




Pour un gâteau de 20 à 22 cm de diamètre, très épais (prévoir un moule à fond amovible et à bords hauts).

Pour le biscuit
- 120 ml de lait frais entier
- 60g de beurre (demi-sel pour moi)
- 160g de farine T45
- 160g de sucre en poudre (blanc, pour la couleur)
- 6g de levure chimique
- 3 gros oeufs à température ambiante
- 1/3 c. à café de vanille en poudre
- le zeste râpé d'1/2 citron non traité
- une petite pincée de sel fin

Pour les finitions
fourrage : 150g de gelée de framboises (ou autre parfum au choix) 
glaçage léger : 2 c. à soupe de jus de citron et 80g de sucre glace (si on aime et qu'on en a sous la main, on peut remplacer le jus de citron par du jus de groseille non sucré, le glaçage sera légèrement teinté de rose)
accompagnement : du coulis de framboises (ou d'un parfum assorti à la confiture)



1. Tamisez deux fois la farine et la levure chimique (très important pour éviter les grumeaux lors du mélange final).
2. Préchauffez le four à 175° C. Faites chauffer beurre et lait dans une petite casserole, jusqu'à ce que le beurre soit fondu. Retirez du feu.
3. Au batteur électrique, fouettez les oeufs entiers pendant 1 minute environ. Ajoutez la vanille en poudre. Ajoutez le sucre en 3 ou 4 fois et continuez à battre pendant 10 minutes. Le mélange doit tripler de volume et être mousseux.
4. Incorporez délicatement la farine et la levure, en 3 fois, en mélangeant de bas en haut à l'aide d'une spatule. Cette opération est assez longue et il ne faut pas s'inquiéter si la farine fait, malgré le tamisage initial, quelques grumeaux.
5. Remettez le mélange de lait et de beurre sur le feu et portez à frémissement. Versez doucement dans l'appareil à gâteau, en mélangeant avec la spatule, jusqu'à obtenir une pâte homogène. 
6. Garnissez le moule de papier cuisson même s'il est antiadhérent et beurrez-le légèrement. Versez l'appareil et enfournez pour 30 à 35 minutes. Laissez tiédir légèrement avant de démouler le gâteau.
7. Lorsque le biscuit est parfaitement refroidi, coupez-le en deux et garnissez-le généreusement de gelée de framboises.
8. Préparez le glaçage en mélangeant le jus de citron (ou jus de groseille) et 50g de sucre glace. En fonction de la consistance et de l'épaisseur désirée, ajoutez le reste de sucre glace ou allongez avec un peu d'eau. J'aime bien quand le glaçage forme une très fine couche croquante sur le gâteau, presque imperceptible. Nappez le dessus et les côtés du biscuit avec ce mélange.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire