mercredi 31 octobre 2012

Jacket Jack be little. For a holy eve (Halloween) !


Ce soir, personne ne peut ignorer que l'on fête Halloween. Même moi, qui ai toujours considéré avec le plus grand septicisme l'adoption de cette fête anglo-saxonne en France.

Fête aux relents de paganisme populaire comme chacun sait : les chats noirs, les sorcières, les toiles d'araignées et surtout le carnage prémédité des cucurbitacés. Fête dont le nom sonne étrange et vaguement maléfique : Halloween.

En fait, rien de païen ni de maléfique dans le nom en question : Halloween est une contraction de All hallows' eve(n), c'est à dire en français : la veille de la Toussaint. Eve(n) signifie le soir : le soir qui précède une fête religieuse, c'est à dire, en français liturgique, une vigile, en français moins savant, une veillée. Hallow est une forme ancienne de holy, c'est à dire saint. Holiday = jour saint = jour férié d'où... vacances.

C'est une obsession qu'il faut me pardonner, chers lecteurs : connaître l'origine des mots. Cela change le regard que l'on porte sur le monde. Depuis que je connais l'étymologie d'Halloween, cette fête m'est devenue un peu moins antipathique. Au point qu'aujourd'hui, je vous propose une recette adaptée à la circonstance. 

Encore un mot curieux : que sont ces Jack be little ? Il s'agit de mini courges au goût très doux rappelant la butternut ou le potimarron. En français, on devrait dire non pas Jack be little mais pomarines. Terme rare que personne ne semble utiliser par chez nous. Quoi qu'il en soit, elles sont délicieuses et se prêtent particulièrement bien à une cuisson au four, entière, dans leur peau, enveloppées de papier aluminium. Un peu comme les classiques (et très anglaises) jacket potatoes (pommes de terre en robe des champs). Ce sont donc des Jacket Jack be little. Ou, si vous y tenez, des Pomarines en robe des champs.



Ici, je propose une version "chic et luxe" agrémentée de purée de marrons et de truffe fraîche (non ce n'est pas encore tout à fait la saison mais j'ai un peu de Melanosporum au congélateur et... oui ça se congèle et décongèle très bien... et oui, j'ai beaucoup de chance, d'autant que c'était un cadeau de ma belle-soeur). A la place de la truffe, essayez donc des morceaux de cèpes, c'est plus facile à trouver et ce n'est pas moins délicieux. Ou mieux encore : des tompettes de la mort, comme le suggère Mamimijane : c'est délicieux, et puis c'est noir aussi... Et l'appellation fera frémir vos convives, ce qui est de circonstance en ce jour !

Cette recette se déguste à la petite cuiller : après 1h de cuisson au four, on obtient une courge qui se tient parfaitement, et à l'intérieur, une purée incroyablement fondante et douce. C'est irrésistible et ça plaira même, qui sait, aux petits monstres qui ont souvent du mal à accepter les courges et plus généralement les légumes. Pour mini K., j'avoue que ce n'est pas gagné, mais ce soir, elle dîne chez sa Nannie : et ladite Nannie, spécialiste de la langue anglaise, pourra même lui donner une petite leçon d'étymologie à propos des Jack be little !


Jacket Jack be little




Pour 4 personnes (en entrée ou pour des enfants ; sinon doublez les quantités) :
- 4 petites courges "Jack be little"
- 4 cs rases de purée de marrons nature (magasins bio, marque Primeal par exemple)
- 15g de truffe noire melanosporum ou 1 (petit) cèpe
- 1 gousse d'ail (petite)
- 25g de beurre
- sel, poivre du moulin
- pour accompagner : du mascarpone ou de la crème fraîche épaisse

1. Préchauffez le four à 180°C. Lavez et essuyez les mini courges. Coupez le chapeau à ras à l'aide d'un couteau bien tranchant. Watch your fingers ! Retirez les graines des courges à l'aide d'une petite cuiller. Récupérez éventuellement la chair qui serait venue avec.

2. Pressez la gousse d'ail épluchée et dégermée dans le presse-ail pour en récupérer le jus et un tout petit peu de chair seulement (ne mettez surtout pas toute la gousse, le goût serait trop marqué). Râpez la truffe ou coupez le cèpe en morceaux. Mélangez avec la purée de marrons et la chair de courge si vous en avez récupéré. Salez et poivrez. Fourrez les mini courges de ce mélange, ajoutez un morceau de beurre dans chacune et couvrez du chapeau.

3. Enveloppez chaque courge dans du papier aluminium, fermez bien, l'air ne doit pas passer. Mettez au four pour 50 minutes à 1h.

4. Agrémentez la dégustation de tranches de pain grillé et de crème fraîche épaisse ou de mascarpone.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire