dimanche 28 octobre 2012

Tarte feuilletée aux figues, crème de cassis et épices douces




Nous voici sur le point d'aborder l'autre versant de l'automne : un parfum d'humidité et de feuilles mortes envahit l'air. Les journées sont devenues courtes, les démarrages un peu plus difficiles.

On ne se risque plus beaucoup dans le jardin. Dernières figues et dernières tomates (vertes) récoltées hier ; pieds de tomates arrachés. Potager en jachère pour l'hiver.

J'aime quand le brouillard matinal se lève sur un ciel d'azur, que le soleil illumine le rougeoiement des arbres.

Je hais les journées passées sous la lumière misérable des néons de la fac, dans des locaux en état d'abandon, où nous sommes condamnés à grelotter encore deux hivers... au moins... en attendant que les travaux de notre nouveau bâtiment soient terminés (ils auraient dû être faits l'année dernière, mais ils n'ont toujours pas commencé).



Avant de passer au régime "courges à tout crin" qui sied au mois de novembre, voici un dernier petit dessert aux figues : une tarte relevée de crème de cassis et d'épices douces.

Cette tarte a eu un succès rare auprès de mini K. La demoiselle commence à apprécier les desserts. Jusque-là, son répertoire se limitait à mes confitures (de fruits rouges exclusivement), au chocolat à croquer (noir !) et au caramel sous toutes ses formes (notamment dans les petites crèmes 100% caramel, les panne cotte, et toutes les variantes de crème renversée).

Figues, crème de cassis et épices douces. Le cassis, à petite dose évidemment, relève la douceur de la figue cuite. L'idée d'ajouter des épices m'est venue après un passage à Dijon : dans cette ville, on sert le pain d'épices en compagnie de confiture de cassis. D'abord intriguée par cette association de saveurs aussi typées l'une que l'autre, j'ai été conquise.

Dans cette tarte, il y a de la crème de cassis plutôt que de la confiture ou de la gelée. N'allez pas me traiter de mère criminelle, l'alcool s'évapore à la cuisson et de toute façon, on ne met que 2 c. à soupe de crème de cassis.

Tarte feuilletée aux figues, crème de cassis et épices douces



Pour une tarte de 22 cm de diamètre environ :

- 200g de pâte feuilletée pur beurre (maison si possible)
- 500g de figues mûres à point
- 2 cs de crème de cassis de Dijon
- 25g de beurre
- 1/4 cc d'épices à pain d'épice
- 1 pincée de vanille en poudre
- 60g de cassonade

1. Etalez la pâte feuilletée dans le moule à tarte (chez moi, une plaque à pizza). Placez le tout au réfrigérateur. Préchauffez le four à 180°C.

2. Coupez 200g de figues en tout petits morceaux, placez dans une casserole à feu doux avec la moitié de la cassonade, la crème de cassis et les épices (vanille et épices à pain d'épices). Ajoutez 5 cl d'eau et faites compoter à couvert pendant 15 minutes, en ajoutant de l'eau si nécessaire, jusqu'à ce que les fruits sont complètement défaits. Ecrasez les morceaux restants au besoin. Laissez tiédir la compote hors du feu.

3. Pendant ce temps coupez en 3 ou en 4 selon leur taille les figues restantes. Faites fondre le beurre à feu doux.

4. Sortez le fond de tarte du réfrigérateur, piquez la pâte et étalez la compote de figues au cassis et aux épices. Disposez les quartiers de figues crus par dessus. Versez le beurre fondu en filet sur les fruits et poudrez du reste de cassonade.

5. Enfournez pour 25 à 30 minutes maximum. Baissez éventuellement le thermostat du four à 160°C pendant les 10 dernières minutes.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire